Témoignages

Cyril FÉRET, Ingénieur chargé de mission "Transport de Voyageurs"

Formation

PeiP Tours
Cycle ingénieur Polytech Tours – Diplôme Génie de l'Aménagement (nouvellement GAE), promotion 2014

Entreprise/Collectivité

Communauté de communes Maremne Adour Côte Sud

Description du poste

Mon rôle consiste à gérer le réseau de transport en commun par bus qui est mis en place sur le territoire.

En simplifiant, je dirai que c'est un processus cyclique qui consiste à réaliser les bilans de fréquentation pour, par la suite, proposer et mettre en place des améliorations d'itinéraires et d'horaires, deux fois par an.
L'objectif : avoir toujours plus d'usagers dans les bus. 
La contrainte : rester dans le budget, qui n'est pas illimité...

Entre les bilans et la mise en place effective des améliorations, il y a tout un travail d'étude théorique et de terrain avec mes partenaires (des bureaux d'études et l'entreprise de bus qui assure le service). Il y a aussi toute une phase de concertation avec les élus car ce sont eux qui prennent les décisions finales, via nos conseils avisés. Je suis donc amené à rencontrer de nombreux acteurs et ainsi adapter mon discours et ma posture (preneur de décision ou "conseiller") à chaque interlocuteur.

Comme tout poste en collectivité, je suis amené à travailler avec les autres services : le service communication (fiche horaire, poteau d'arrêt, site web), le service voirie (aménagement des arrêts), le services des marchés publics (passage de marchés publics), le service juridique (légalité des procédure, etc)...

A ma prise de poste, je n'avais pas nécessairement un bagage technique très large en transport. L'important est de savoir se débrouiller seul, aller chercher les informations là où elles sont, faire preuve de logique. Ensuite, c'est en reproduisant les méthodes utilisées par mes collègues que l'on se réapproprie peu à peu les tâches et que l'on ajoute sa marque de fabrique. La capacité d'adaptation est très importante car en GEA (anciennement Aménagement pour moi), nous n'apprenons pas un métier très précisement mais nous sommes assez armés pour s'adapter à la mission que l'on nous confie.

Dans la formation GEA, je pense que c'est surtout la palette de débouché qui est intéressante. Les domaines étant très variés, il y a très peu de techniques au sens pur du terme.
Ce sont les stages qui permettent ensuite de s'orienter dans le domaine que l'on préfère (urbanisme, transport, tourisme, logement, environnement...) et de gagner en bagage technique.