Témoignages

Elodie DRUMEZ, Ingénieure biostatisticien

Formation

PeiP à Lille
Cycle Ingénieur Polytech Lille, Génie Informatique et Statistique, promotion 2014

Entreprise/Collectivité

Centre Hospitalier Régional Universitaire à Lille

Description du poste

Je travaille actuellement au CHRU de Lille en tant que ingénieure biostatisticien. Nous sommes une équipe d'une dizaine de personnes tous diplômés en statistiques et aidant les chercheurs du CHRU pour leurs protocoles de recherches ainsi que les étudiants en médecine de toutes les spécialités pour leur thèse et mémoire.

Dans la semaine, nous avons trois après-midis durant lesquels nous faisons des "consultations" (nous les faisons en binôme), c'est-à-dire que nous recevons les chercheurs/étudiants afin qu'ils nous présentent leur projet. C'est à ce moment que nous les aidons pour la conception de l'étude : calcul du nombre de sujets à inclure pour avoir des résultats pertinents et étude de la faisabilité du design choisi pour l'étude. 
Nous définissons également le plan d'analyse en fonction des objectifs et des critères de jugement sélectionnés par les chercheurs. Suite à cela, ils nous envoient leurs données pour le traitement de celles-ci.

Pour chaque analyse, je travaille sur le logiciel SAS. 
Je vérifie la cohérence des données puis je fais les tests adéquats afin de répondre au mieux aux objectifs des chercheurs. Une fois que l'analyse est terminée, je recontacte le chercheur afin de le rencontrer. Lors de ce rendez-vous, je lui explique les sorties du logiciel afin qu'il puisse interpréter les résultats convenablement. Je reste à la disposition du chercheur tant que son étude n'est pas terminée au cas où il aurait des compléments d'analyse à me faire faire. Lorsque la rédaction du rapport ou de l'article de recherche est terminée, le chercheur m'envoie son travail afin que je vérifie les interprétations qu'il a fait des résultats.

Au sein d'une journée, je jongle entre les différentes études dont je suis chargée, il donc est assez compliqué de prévoir le travail pour le lendemain.

Les compétences à avoir pour ce travail sont une bonne connaissance des statistiques (même si on en apprend encore tous les jours au travail), un esprit mathématique et une petite âme d'informaticien (puisque j'utilise un logiciel où l'on tape son code et où on ne fait pas de clic-bouton). Les qualités à avoir sont un sourire H24 et un bon côté relationnel puisque l'on rencontre régulièrement les médecins pour leur expliquer les résultats.