Témoignages

Lirone SAMOUN, Ingénieur de recherche

Formation

PeiP Nice Sophia
Cycle Ingénieur Polytech Nice Sophia, Mathématiques Appliquées et Modélisation, promotion 2015

Entreprise/Collectivité

CNRS

Description du poste

Je suis dans le domaine de la vision par ordinateur. C’est un domaine intéressant et en plein boom. Typiquement c’est de l’intelligence artificielle couplée à des images 2D ou 3D. Par exemple, la reconnaissance faciale, la détection de personnes, détection d’objets, classification d’objets (est-ce que c’est un chien, un chat ?), du suivi, ou encore de la réalité augmenté. 
Un autre exemple : dans mon dernier stage de fin d’étude, le but était de prédire la trajectoire d’une voiture et modéliser son environnement 3D avec l’aide juste d’une seule caméra afin de rendre la conduite plus autonome (cf. Voitures intelligentes).

Aujourd’hui, je travaille au CNRS en tant qu’ingénieur recherche dans le domaine de la 3D sur un projet européen. Le but est de pouvoir faire de la détection, de la reconnaissance et extraire de la sémantique (informations) d’objets 3D. Est-ce que c’est une chaise ? Une table ? Une personne ? Que puis-je dire sur cet objet ? etc. Le tout de manière automatique sans intervention d’humain. On travaille étroitement avec des archéologues et les musées puisque le but étant pour les archéologues de scanner les trouvailles en 3D puis ensuite faire de la réalité augmentée. Par exemple, un utilisateur va prendre l’IPad, va le pointer sur un vase puis des informations en réalité augmentée vont apparaître sur l’écran.

C’est un vrai challenge. Autant aujourd’hui on traite « facilement » des informations en 2D, autant nous sommes dans une période où l’on sait encore très peu pouvoir traiter ce genre d’information. Beaucoup de travaux sont en cours.

C’est un domaine très vaste et vous voyez que le champ d’application est immense ! Il y en a pour tous les goûts et dans tous les domaines. Le multimédia explose !

 

 

Mon premier mois a été dédié au test d’un capteur 3D sur un Ipad afin de faire de la reconstruction 3D d’objets, de personne ou de salles. La première ligne représente le scan d’un haut de corps avec le capteur et la deu