Témoignages

Crystelle GOITRE, Monteur d’opérations immobilières

Formation

PeiP

Entreprise/Collectivité

EUROPEAN HOMES – promoteur immobilier

Description du poste

J’ai eu la chance de pouvoir entrer dans le monde de l’immobilier suite à mon stage de fin d’études réalisé chez un gros promoteur reconnu nationalement. Suite à ce stage, on m’a proposé un poste correspondant à mes attentes et ma formation dans le montage de projets immobiliers. Cependant pour arriver à entrer dans ce domaine, ce n’est pas forcément facile après l’obtention d’un diplôme en aménagement du territoire, les promoteurs nous voient plutôt dans des emplois de fonctionnaires. Il a fallu sortir des sentiers battus, c’est ainsi que mon stage de fin d’études a été davantage axé sur l’étude de marché, correspondant à un profil d’étudiant en commerce. J’ai surtout choisi ce stage pour me créer un réseau. J’ai également accepté de travailler chez un bailleur social dans le service financier, afin de multiplier les casquettes. Aujourd’hui, la quasi-totalité de nos projets immobiliers comporte des logements sociaux, il est intéressant de connaître le processus de montage financier de ce type de logement. En résumé, il faut savoir utiliser ses atouts autre que sa formation afin de se créer un réseau et de saisir les bonnes opportunités pour arriver au but que l’on s’est fixé

Travail au quotidien

Mon métier consiste à monter des opérations de logements de la phase de pré-étude au dépôt du permis de construire. Je réalise tout d’abord une étude de capacité : qu’est-ce que nous pouvons faire sur ce terrain. Cette 1ère phase est scindée en 2 étapes : lecture et analyse des documents d’urbanisme (PLU, PPR, etc.) et application des règles imposées sur un plan cadastral (étude de capacité). A partir de cette étude de capacité, je dois réaliser la faisabilité financière et technique du projet. Pour cela, je réalise un bilan financier et discute du projet avec le service production (service technique qui réalise la construction des logements) et le directeur régional. Parallèlement, nous confions la réalisation d’une étude de faisabilité à un architecte, qui sera capable d’affiner ma 1ère ébauche de capacité. Une fois le projet viable, nous commençons le montage du permis de construire. Cette phase est le cœur de mon métier. Il s’agit de coordonner les différents interlocuteurs : l’architecte, les bureaux d’étude, le bureau de contrôle, le géomètre, etc. afin de monter un permis de construire de la manière la plus rigoureuse possible et dans un temps très court. Le but premier est d’obtenir les droits à construire le plus rapidement possible afin de sécuriser l’opération.

Nous pouvons penser que monter des permis de construire se résument à faire toujours la même chose, mais la pluralité des interlocuteurs, la spécificité des projets (lieu du terrain, sa pente, le nombre de logements, les types de construction, etc.) font que nous devons constamment nous adapter à la personne en face de soi et changer notre méthode de management afin de privilégier la souplesse et la diplomatie.

Quant à l’évolution de ce métier, il s’agira de prendre des responsabilités managériales, comme diriger le service développement par exemple. Les évolutions sont multiples, mais sont plus axées sur du management.