Témoignages

Lionel SINEGRE, System Engineer technical leader

Entreprise/Collectivité

ST-MICROELECTRONICS

Description du poste

La formation très généraliste de l'ESINSA (ex Polytech Nice Sophia) en 1996 avec une spécialité en télecommunications, m'a permis de trouver rapidement un poste à l'époque du grand boom du développement des télécommunications au début des années 2000 : le standard DECT d'abord avec Alcatel - Télécom, puis le standard Bluetooth avec Philips Semicondutors et NXP et le smartphone avec NXP, puis ST-Ericsson et ST Microéléctronics. Avec le recul le smartphone m'apparaît comme une vraie révolution à laquelle j'ai consacré comme des milliers d'ingénieurs partout dans le monde, mais surtout en Europe et aux Etats Unis plus de 10 ans de travail. Tout était à inventer : le standard, les algorithmes, les solutions techniques, les optimisations en temps de traitement, débit, qualité image, vídéo, consommation électrique. Je suis fier d'avoir contribué à cette révolution. Sophia Antipolis a été un des grands centres mondiaux de cette révolution (VLSI, Philips, Texas Instrument,Broadcom, NXP...).

Mon travail a consisté à concevoir, implémenter et valider le logiciel embarqué permettant de gérer les périphériques vidéo (image fixe et vidéo) et leur post traitement jusqu'à l'affichage sur l'écran du téléphone. Cela demande des connaissances dans les standards d'encodage et décodage video (JPEG, H264). Cette fonction est réalisée par du logiciel temps réel embarqué (drivers) qui tourne sur les blocs matériels de la puce que nous concevons comme processeur central du téléphone (application processor).  Le métier est très varié et demande beaucoup de curiosité et de compétences croisées, logicielles et matérielles. Le grand boom du smartphone étant maintenant passe, il y a toujours beaucoup de travail pour l'ingénieur en électronique et logiciel embarque, on assiste aujourd'hui a une sorte de recyclage des technologies du mobile pour le domaine de l'automobile, j'ai ainsi travaillé 3 ans sur les caméras de recul embarquées et systèmes de détection d'obstacles, le domaine des objets connectes offre aussi des opportunités dans le domaine de l'électronique grand public. Aujourd'hui l'absence de secteur évident de croissance déterminant comme l'a été le smartphone, oblige a se remettre plus souvent en question et a changer souvent de spécialité ce qui évite finalement de s'ennuyer. Mais la formation généraliste Polytech nous a de toute façon bien préparés à ces challenges.

Camera recul basée sur puce ST Micro (STV0991)