Témoignages

Amaury LAURENT, Ingénieur développeur certifié sous LabVIEW.

Formation

DUT Mesures Physiques spécialisé en Techniques d’Instrumentation
Cycle Ingénieur Polytech Annecy Chambéry, Informatique Industrielle et Instrumentation , promotion 2013

Entreprise/Collectivité

Description du poste

Je travaille depuis deux ans au sein de la société SAPHIR  spécialisée dans la mesure et l’informatique industrielle.
Je suis actuellement développeur certifié sous LabVIEW.

Mon métier est de concevoir et développer des systèmes destinés à aider nos clients dans leurs activités de production. Notre expertise va porter sur l’apport d’une solution conçue spécialement pour notre client, afin de lui permettre d’automatiser des opérations de test et de contrôle qualité, de mesurer des grandeurs physiques jusque-là non prises en compte dans les process ou encore de sauvegarder et traiter les informations mesurées.

Le quotidien du développeur en informatique industriel peut être radicalement différent d’un jour à l’autre.

  • La première phase d’un projet consiste à réfléchir aux grandes lignes de notre solution : de concevoir son architecture.
  • Ensuite viens la phase de développement : configuration et installation du matériel, écriture des différents programmes, tests… Ces deux premières phases se déroulent presque exclusivement dans nos locaux. Le temps de développement d’un programme, suivant sa complexité et le nombre de développeurs impliqués peut varier de quelques jours à quelques mois, voire plus d’une année. Tout ce temps passé presque exclusivement derrière un PC. Bien sûr, nous menons différents projets de front afin de varier les plaisirs et de créer des coupures dans la semaine.
  • La troisième phase, si le projet met en œuvre du matériel de mesure, consiste à aller sur site pour installer l’application. L’installation peut être réalisée par nous ou par un sous-traitant, mais dans la plupart des cas, caisse à outils, chaussures de sécurité et PC portable sont de rigueur. C’est de mon point de vue la phase la plus importante du projet. Celle où l’on rencontre notre client dans son environnement, où l’on découvre de nouveau métiers, des savoir-faire, des moyens de productions impressionnants…
  • Vient enfin la phase de SAV. Il s’agit alors de répondre rapidement aux disfonctionnements inhérents à tout nouveau logiciel, de se rendre en dépannage sur place, bref d’accompagner notre client dans ses premières années d’utilisation de notre produit.

Je citerais deux exemples concrets de projets auxquels j’ai contribué :

  • Le développement d’un banc de test pour des moteurs de volets roulant : notre client veut mesurer les paramètres de fonctionnement de ses moteurs sur des périodes longues (jusqu’à plusieurs semaines de fonctionnement). Il a fallu choisir le matériel de mesure adapté, concevoir et écrire les algorithmes de traitement du signal, gérer les modes et phases de fonctionnement du banc de test, proposer une interface de pilotage et d’exploitation ergonomique et réaliser les deux premiers prototypes du coffret électrique de mesure.
  • L’amélioration et l’informatisation d’un banc d’endurance pour vis à billes : notre client possédait un banc de test capable de réaliser des cycles aller-retours sur plusieurs vis simultanément. Notre travail a été de remplacer la motorisation du banc pour rendre chaque vis indépendante. Ensuite nous avons ajouté un système d’acquisition d’effort et de température, couplé à la motorisation pour synchroniser les mesures aux déplacements de la vis. Toutes les données collectées sont traitées à la volée et sauvegardées pour analyse. Les grosses contraintes imposées par ce banc étaient la durée de fonctionnement nominale de plusieurs mois et le fonctionnement complètement indépendant de chaque vis.

Un deuxième pan de mon métier consiste à animer des formations professionnelles liées à l’utilisation de notre outil de travail, LabVIEW, ou du matériel de mesure. Il s’agit alors de transmettre une part de notre savoir-faire à nos stagiaires. Les formations sont dispensées dans nos locaux, mais également dans des salles de formations louées pour l’occasion ou directement chez nos clients. Elles durent entre deux et cinq jours suivant le niveau de difficulté de la formation.

L’évolution de carrière au sein de ma société se résume à une prise de responsabilités plus importante sur les projets et l’encadrement de développeurs : nous sommes une vingtaine d’employés dont environ 16 développeurs/responsables de projet, la hiérarchie n’est donc pas bien haute. Cependant, la nature même du métier, la diversité des clients et la nature des échanges que nous avons avec eux rendent pour moi notre métier très enrichissant ; permettant de tisser un réseau de relations dense et solide.