Témoignages

Rémi LABBE, Ingénieur Thermicien

Formation

DUT Génie Thermique et Energie
Cycle ingénieur Thermique, énergétique à Polytech Nantes, promotion 2013

Entreprise/Collectivité

Philips Lighting, Lyon

Description du poste

Mon métier d’ingénieur thermicien consiste à travailler en collaboration avec des mécaniciens, électriciens et opticiens lors du dimensionnement d’un luminaire intérieur pour les magasins (ex : grandes surfaces, vêtements, etc.). Le passage à l’éclairage LED nécessite une excellente gestion de la température de ces composants électroniques, du fait de la dépendance entre la température et l’efficacité globale du luminaire.

Mon objectif est donc de définir l’architecture, la forme, la taille, la technologie et les matériaux utilisés pour que le luminaire atteigne les demandes de performances et d’esthétique liées aux besoins des clients. 
Pour ce faire, j’accompagne les chefs de projet du début jusqu’à l’industrialisation du produit. Durant les différentes étapes du projet, je dois :

  • Faire des estimations de performances simplifiées à l’aide des corrélations usuelles de transferts thermiques.
  • Faire des modélisations numériques par éléments finis, type CFD, pour optimiser l’architecture.
  • Maintenir un lien avec les fournisseurs et les autres expertises.
  • Faire les tests expérimentaux sur prototype (utilisation de thermocouples, caméra infrarouge, etc.) pour valider les performances théoriques.
  • Maintenir des modèles de performances pour les upgrades, amélioration, extension de gamme, etc.

Mon poste me permet donc d’avoir à la fois un côté théorique et calcul, mais aussi expérimental.

Par ailleurs, Philips Lighting étant une entreprise mondiale, je dois effectuer occasionnellement des déplacements à l’étranger.
Depuis le début de l’année, j’ai été amené à travailler sur une dizaine de projets différents, avec pour la plupart du temps 5-6 projets de front.

C’est un travail extrêmement intéressant car Philips a une position de leader dans ce domaine très concurrentiel. Il faut donc être en permanence au meilleur de la technologie dans un monde qui bouge vite et s’améliore constamment en termes de technologie numérique. Le lien avec toutes les autres expertises permet d’apprendre en permanence de nouvelles choses dans le domaine aussi bien technologique (process de mise en forme des matériaux, technologie de refroidissement plus performante, communication via l’éclairage,…) que celui des relations humaines (management, liaison avec les fournisseurs, étude de marché, …).