Témoignages

Benjamin DELABRE, Ingénieur de recherche, doctorant

Formation

BTS Électrotechnique au Lycée Geoffroy Saint Hilaire (91)
Cycle Ingénieur Polytech Tours, Electronique et systèmes de l'énergie électrique, promotion 2013
Thèse de doctorat en physique au CEA de Saclay (91) (jusqu’au 09/2016)

Entreprise/Collectivité

CEA - LIST de Saclay (91)

Description du poste

Un des enjeux majeurs du Contrôle Non Destructif (CND) par Courants de Foucault (CF) porte sur la détection de défauts (trous, fissures,…) dans des pièces conductrices. Ces contrôles sont d’un grand intérêt dans de nombreux secteurs industriels tels que l’aéronautique, l’industrie de l’énergie ou encore la métallurgie. Mon travail consiste à concevoir des sondes innovantes afin de répondre aux besoins exprimés par l’industrie.

J’ai travaillé, entre autres, sur le développement d’un imageur « statique » matricielle, c’est-à-dire une sonde qui permet d’inspecter la surface d’une pièce sans déplacement de la sonde par rapport à cette dernière. Classiquement, l’inspection d’une pièce se fait par balayage complet de la surface à inspecter. Le contrôle par cette sonde donne une image pixélisée de la surface sous la sonde où chaque pixel représente la réponse d’un des capteurs de la matrice. Lors du développement de cette sonde, j’ai optimisé la partie active du capteur, conçu l’électronique et la mécanique du corps de la sonde. Pour cela, il a fallu réaliser les cahiers des charges ainsi que les fichiers par CAO nécessaires à la réalisation de chaque partie composant la sonde.

Dans mon emploi d’ingénieur de recherche, je dois allier des compétences théoriques (sciences des matériaux, électromagnétisme, électronique et mécanique) et pratiques (soudure, appareils de mesure, logiciels de simulation ou de CAO). Je dois aussi présenter mes travaux en publique lors de congrès et les publier dans des journaux scientifiques ou bien sous forme de brevets.