Témoignages

Vincent BOUCHÉ, Responsable service outillage

Formation

CPGE (1année en math sup) suivi d’une 2eme année en BTS CPI puis 1 an de prépa ATS
Cycle ingénieur à Polytech Tours, diplôme Mécanique, promotion 2013

Entreprise/Collectivité

SOFITEC (transformation de pièces plastique pour l’industrie automobile)

Description du poste

Je suis à la tête du service « Outillage », qui est le bureau d’étude et le centre technique de l’entreprise. On y conçoit, assemble, teste et entretien l’ensemble des outils de production (moule de thermoformage, préhenseurs robot, moyens de contrôle dimensionnel) nécessaires à la fabrication de pièces plastiques pour l’industrie automobile.

En tant que responsable de ce service, mon rôle est de coordonner les activités et de manager l’ensemble des collaborateurs qui le compose (projeteurs dessinateurs et techniciens mécaniciens ; 8 personnes au total). J’élabore l’ensemble des plannings de charge (qui fait quoi, quand et pendant combien de temps), j’assure le suivi des projets (entre 6 et 12 projets simultanément) en y apportant un soutien technique et en en assurant la tenue des délais d’exécution. Je suis également en charge de la relation avec les fournisseurs et outilleurs, car une fois nos conceptions terminées, nous les faisons réaliser en extérieur par des sociétés spécialisées dans l’usinage et nous les assemblons nous-même en atelier. Ce dernier point nous est très important : je trouve utile et nécessaire que la personne ayant conçu l’outil en CAO (sous CATIA V5, volumique et surfacique) puisse aller en atelier, monter son outil, le tester et assister aux premiers tests (par le service des Méthodes) sur les machines de production série. Le retour d’expérience est direct et profite pleinement à la montée en compétence de chacun de mes collaborateurs.

Au-delà de cet aspect technique et managérial, j’ai pour mission de veiller à la tenue des budgets et aux dépenses de mon service. Avant tout démarrage de nouveaux projets, je réalise une étude de coût permettant de déterminer les coûts de développement et le rendement de production de mes outils. Ces informations sont partagées avec l’ensemble des gestionnaires (service Commercial, service achat, la direction générale). Après validation de toutes les données, je peux démarrer mes études techniques. (Un moule de thermoformage requiert environ 8 semaines d’étude).

 

 

 

En parallèle de ces activités, mon rôle est également de permettre à mes collaborateurs de travailler dans les meilleures conditions possibles et de manière efficace. Je développe un certains nombres d’outils, telles que des macros, afin d’optimiser les tâches répétitives, longues et fastidieuses (et sans valeur ajoutée à nos études) sur lesquelles nous perdons trop de temps inutilement. Pour exemple, je développe de la macro Catia, mais sous l'éditeur Visual Basic (plus pratique que le simple éditeur texte de Catia). Ces macros me permette d'extraire rapidement les nomenclatures et de les convertir directement en "demande de chiffrage" pour chaque fournisseur, de réaliser des exports multifichiers sous un format autre que le natif catia catpat ou catproduct (STP ou IGES), ou de générer des pièces et assemblage standard que je n'ai plus qu'à retravailler selon les besoins. Je développe également de la macro sous excel et un peu de base de données sous Access pour la gestion des projets en coûts et temps d'étude passés.
On a beau être des mécaniciens, il faut aussi avoir la fibre informatique et programmation pour optimiser son travail !

Etant le seul garant de seul garant de la pleine fonctionnalité de mes outils après leur livraison au centre de production, je dois assurer le suivi et la maintenance de chacun d’entre eux. Je développe, avec le soutien du service Qualité, l’ensemble des gammes et procédures de maintenance et de vérification (fréquences des vérifications, quels points à vérifier, quelles actions à mener par types de défauts constatés…).

Comme décrit dans ces quelques lignes, j’ai un rôle particulièrement transverse avec l’ensemble des services (Qualité, Méthodes, Commercial, Production), et pour assurer ce rôle ainsi que le bon fonctionnement de chacun de ces services, la communication est un élément essentiel.

Autre information utile : l’anglais est un outil indispensable dans mon métier. L’industrie automobile est une industrie mondiale qui nécessite parfois des déplacements à l’étranger. Nous avons un centre de production situé en Slovaquie où j’ai un certain nombre d’outils en utilisation. Je dois m’assurer que ces outils soient et restent aptes à produire en toute circonstance. Je me déplace donc au moins 2 fois par mois sur site afin de vérifier le bon entretien et le bon fonctionnement de mes moules, et l’anglais est véritablement nécessaire pour communiquer avec les interlocuteurs étrangers.