Témoignages

Martin BESNARD, Ingénieur électronique en Recherche et Développement

Formation

PeiP à Nice Sophia
Cycle Ingénieur Polytech Nice Sophia, Electronique, option Conception de Circuits et Systèmes, promotion 2013

Entreprise/Collectivité

Neurelec à Sophia Antipolis

Description du poste

L'entreprise dans laquelle je travaille actuellement est Neurelec, qui s'est fait racheter par le groupe Oticon Medical il y a trois ans. Cette société est l'un des 4 fabricants mondiaux de systèmes cochléaires, qui sont des prothèse auditives dédiées à des sourds profonds, voire des sourds complets. Ces systèmes sont composés de deux parties principales : une partie implantée et une partie externe.

Mon poste est ingénieur électronique en Recherche et développement depuis 3 ans.

Je suis depuis 2 ans et demi responsable de la partie électronique de la prochaine génération de la partie externe de la prothèse, un projet qui doit aboutir d'ici 6 mois.

Concrètement, je doit créer l'architecture électronique à partir des données d'entrées spécifiées par le marketing et la direction. Puis je réalise un schéma et je choisis tous les composants. L'ensemble sera fabriqué sous forme de PCB (Printed Circuit Board = circuit imprimé) assemblé : le produit final de mon travail.
Sachant que dans mon métier, un PCB qui contient 3 processeurs, deux alimentations commandables et un amplificateur fait 2cm x 3cm, il est difficile à tester ! Nous réalisons donc, en amont, des maquettes de développement, qui sont des répliques de produits finis (même processeurs, etc..) mais sur lesquelles tous les composants sont dans leur versions les plus "grosses". La maquette fait donc 20cm x 15cm et est facile à tester et à vérifier.

Le test et la vérification sont une partie importante de mon travail : c'est à ce moment là que je dois m'assurer que toutes les données d'entrées sont respectées, quelles que soient les conditions. C'est un travail qu'on appelle "système" puisque l'on intéragit avec tous les élements autres que le PCB assemblé : partie implantées, interface de programmation, etc... Généralement c'est une étape qui nécessite de revoir le schéma ou changer certains composants par d'autres plus adaptés.

Enfin, quand le PCB est fini et que tous les composants sont validés, nous devons être sûrs qu'il fonctionne correctement sur une période de 5 ans minimum. Puisque nous n'avons pas la possibilité de tester sur une période aussi longue, nous faisons appel à des étuves, qui chauffent et humidifient les PCB assemblés, ce qui a pour but d'accélérer leur vieillissement, on peut donc simuler 5 ans de durée de vie sur quelques mois.

Dans mon métier, j'ai la chance d'avoir été impliqué de A à Z sur la conception d'un produit électronique, et il y a beaucoup de disciplines que j'ai dû maîtriser : électronique bien sûr, mais aussi électromagnétisme, mécanique et firmware. La difficulté réside essentiellement dans le fait de gérer les imprévus, son temps de travail, ainsi que celui des techniciens qui m'épaulent.