Actualité

Réalisation d'un douple-diplôme en cosmétologie à l'Université de Québec pour Delphine Duc, élève à Polytech Montpellier

Delphine Duc, GBA5, est partie à l’Université de Québec à Chicoutimi (Québec) pour réaliser un double-diplôme, suite aux nouveaux accords d’échanges mis en place il y a quelques mois. Elle s'est spécialisée en cosmétologie dans le cadre de cette mobilité à l’international.

"Se spécialiser dès la 5ème année, c’est un vrai plus !, témoigne-t-elle. Le Québec est très attractif pour les élèves ingénieurs pour des stages de fin d'études ou des double-diplômes."

Elle a enrichi cette expérience en participant également à un concours d’innovation en cosmétologie sur le thème des cosmétiques solides. "Nous avons proposé des coques monodoses avec des inscriptions en braille pour les malvoyants. Si nous n’avons pas gagné de prix, nous faisions tout de même partie des dix finalistes ! C’était une expérience enrichissante et valorisante."

Delphine Duc a toujours été attirée par les cosmétiques et en a fabriqué elle-même pendant plusieurs années. "L’opportunité de ce parcours m’a tout de suite séduite, raconte-t-elle. Les process industriels sont quasiment identiques à ceux qui concernent le domaine alimentaire. J’ai donc pu appliquer les connaissances acquises lors de mon parcours en GBA."

Après un premier trimestre en distanciel depuis la France (septembre à décembre 2020) pour l’enseignement théorique, elle a pu passer trois mois de janvier à mars au Canada pour la partie travaux pratiques et le projet de fin d’études.

"Tout en étudiant les matières premières, la biologie de la peau, le contrôle qualité, la production et la réglementation, nous avons travaillé en groupe sur le projet de fin d’études : le développement d’une gamme cosmétique de quatre produits sur le thème des irritations dues au sport. En équitation, en plongée ou à moto, le textile irrite souvent la peau, explique-t-elle. C’était un projet très complet, allant du concept à la formulation, en passant par les tests en laboratoire et le marketing. C’était très intéressant !"

Malgré le confinement mis en place au Québec à partir de mi-février, Delphine Duc garde un très bon souvenir de cette expérience : "Les espaces sont immenses, le dépaysement est total. Je recommande à tous les élèves de Polytech une expérience à l’étranger ! Renseignez-vous bien dès la 3ème année sur les possibilités d’échanges et foncez !, conclut-elle. Le Québec, c’est top alors amusez-vous et profitez !"

Elle débute son stage de fin d’études en R&D à Mouans-Sartoux en Provence. "Ce qui m’intéresse c’est l’innovation ! Je déborde d’idées et j’aimerais un jour pouvoir monter ma propre société."

Partager