Actualité

Le réseau Polytech s'engage quotidiennement à déconstruire les stéréotypes !

« Pour être ingénieur.e, vaut mieux être un garçon !» ; « L’industrie est une affaire d’hommes ! » ; « La biologie, c’est pour les femmes ; le numérique c’est pour les hommes !» ; « Dans les écoles d’ingénieur.e.s, il n’y a que des promotions de garçons !» etc. Ces clichés sont toujours ancrés dans l’inconscient collectif ! C’est pourquoi le réseau Polytech réaffirme sans cesse son engagement en faveur de l’égalité femme-homme. Les 15 écoles du réseau Polytech font en sorte de transmettre une culture de l’égalité entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes. Ceci fait partie de la pédagogie prodiguée à leurs étudiant.e.s, tout autant dans les contenus bien entendu, que dans tous les modes d’organisation et de prises de responsabilités au sein des écoles

Découvrez 3 témoignages d'élèves ingénieures du réseau Polytech.

Emmanuelle Orlay, élève à Polytech Orléans et sportive de haut niveau

«Tout commence en 2015 suite à l’obtention de mon BAC S SI (Science de l’ingénieur). Je termine 5e des Championnats de France junior à Albi sur 400m, ce qui me permet d’intégrer la liste ministérielle jeune de la jeunesse et des sports. C’est en entrant à Polytech Orléans en prépa intégré que j’obtiens le statut de Sportive de Haut Niveau à l’Université d’Orléans. J’ai poursuivi le cycle de PEIP pendant 2 ans sans aménagements d’études.

En 2017, j’ai choisi de me diriger vers la spécialité Innovation en Conception et Matériaux de Polytech Orléans. C’est en 2018, à la fin de ma 1re année de spécialité que mon parcours prend une tournure différente puisque je prends la décision de compléter ma formation d’ingénieur par le biais d’un double cursus en débutant le Master Administration des Entreprises à la faculté de Droit et Gestion d’Orléans dès la rentrée de septembre. J’ai également souhaité m’investir dans le monde associatif et ai pris la présidence du Bureau Des Sports de mon école pour l’année 2018-2019. En parallèle de ce parcours scolaire, j’ai obtenu le de Championne de France universitaire d’épreuves combinées en Juin 2018 à Aubière avec un record personnel à l’heptathlon (Une discipline en athlétisme constituée de 7 épreuves : 100m haies – saut en hauteur – lancer de poids – 200m – saut en longueur – lancer de javelot – 800m).

A présent en 4ème année à Polytech Orléans en ICM et en 1re année de Master AE, je continue de suivre ma double formation sans aménagement d’études au regard de mes entrainements intensifs. Mon mandat de présidente du BDS arrive à terme tandis que je candidate déjà afin de devenir membre du conseil administratif de l’école tout en conservant une place au BDS en créant un poste de référente des Sportifs de Haut Niveau de Polytech Orléans.

En qualité de Présidente pour cette année 2019, j’ai pu améliorer et développer mes compétences en communication et en leadership, qui sont des compétences essentielles pour les ingénieurs de demain. »

Charlyne Toussaint, élève à Polytech Angers

« Ne jamais laisser quelqu’un te dire que tu n’y arriveras pas ! Je suis étudiante en 2e année de cycle ingénieur à Polytech Angers dans la spécialité Qualité Innovation, Fiabilité. Je suis passée par le cycle préparatoire et aujourd’hui j’ai pour projet professionnel de travailler dans le domaine de la Sûreté de fonctionnement dans le secteur de l’aéronautique de défense. 

Tout au long de mes études, j’ai décidé de m’investir dans différentes associations. En effet, j’ai eu l’opportunité de devenir ambassadrice de Montre ton Polytech Angers et ainsi participer à de nombreux forums pour promouvoir les formations de l’école. J’ai également choisi de devenir Marraine étudiante de l’association Elles Bougent afin de supporter une cause qui est importante à mes yeux.  Enfin, j’ai eu la chance de pouvoir créer mon propre club Yoga dans le but de transmettre l’une de mes plus grandes passions à d’autres personnes. »

Jeanne Bombardelli, élève à Polytech Nancy 

« L’idée de contribuer à la réalisation d’un projet au sein d’une entreprise qui vise à faire rêver les gens et les rendre heureux me séduit beaucoup et je considère que le métier d’ingénieur consiste à tout mettre en œuvre pour rendre possible ce que l’on a imaginé. J’ai donc envie de travailler dans une entreprise ancrée au cœur de l’imaginaire mais aussi dans la réalité pour assurer la sécurité et le bien-être des visiteurs des parcs d’attraction. »

 

 

Partager