Actualité

Focus sur l’évaluation des formations des écoles Polytech

Les formations des écoles Polytech sont soumises à des évaluations par des instances indépendantes attestant de leur qualité d’enseignement. Ainsi, les compétences acquises par les élèves seront conformes au niveau requis d’ingénieur diplômé.

Habilitation des formations d’ingénieurs par des instances indépendantes

Une des principales instances est la Cti (Commission des titres d’ingénieur) qui, depuis la loi du 10 juillet 1934, évalue les formations d’ingénieurs, développe leur niveau de qualité et promeut le métier d’ingénieur en France et à l’international. Dans le cadre de ses missions, elle examine les demandes d’habilitation à délivrer des titres d’ingénieur pour une durée maximale de cinq ans renouvelables. Cette durée certifie aux élèves la conformité de leur diplôme d’ingénieur tout en incitant les écoles à mettre à jour leurs formations. Ainsi, les écoles du réseau Polytech sont évaluées régulièrement et doivent soumettre chaque nouvelle spécialité à la Cti avant de la proposer aux admissions. La Cti émet un avis pour les écoles publiques qui sont ensuite accréditées par le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et l'innovation.

Pour chaque renouvellement d’habilitation, les écoles remplissent un dossier soumis à la Cti qui réalisera une expertise en leur sein, mettant en exergue les points forts et les points faibles de chaque formation avant de se prononcer. Le rôle de la Cti est également de préconiser des axes d’amélioration de la qualité d’une formation.

Une autre instance importante est également le Hceres (Haut Conseil de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur), une autorité administrative indépendante chargée d’évaluer l’ensemble des structures de l’enseignement supérieur et de la recherche mais également de valider les procédures d’évaluations conduites par d’autres instances. Les membres du Hceres sont impartiaux et doivent faire preuve de transparence et de fiabilité dans leurs observations.

Depuis septembre 2016, la Cti et le Hceres ont signé une convention de coopération pour simplifier les procédures dans l’intérêt des institutions de l’enseignement supérieur évaluées. 

Un professeur des universités d'une école Polytech au sein du Hceres

Laurent Foulloy, professeur des universités à Polytech Annecy-Chambéry et ancien coordinateur du réseau Polytech, a été nommé en novembre 2020 et sur proposition de la CPU et de la CDEFI, en tant que membre du collège du Hceres. Le rôle de ce collège est triple : il arrête le programme pluriannuel d’évaluation, il délibère sur l’organisation et le fonctionnement du Hceres et définit des mesures propres pour garantir la qualité, la transparence et la publicité des procédures d’évaluation.

Pour en savoir plus : 

Partager