Actualité

Deux étudiants de Polytech Montpellier font revivre Napoléon

Deux étudiants de 5e année en Informatique et gestion, Lucas Sardois et Alexis Luangpraseuth, ont développé l’application mobile "Napoléon Paris", disponible sur l’Apple Store et Google Play. Celle-ci retrace les lieux marquants de la vie de Napoléon Ier, et les événements historiques qui y sont associés, en utilisant la géolocalisation.

Le projet trouve son origine chez Gérald Mongin, membre du Cercle Napoléonien de Montpellier, délégué Languedoc-Cévennes et administrateur du Souvenir napoléonien, qui voulait "permettre d’avoir dans son smartphone, donc dans sa poche, les principales données pour retrouver à Paris les lieux de mémoire en rapport avec Napoléon Ier".

"Lors d’une présentation en 4e année, c’est l’engagement et la passion de Gérald Mongin qui nous ont convaincu de choisir son projet, témoignent les deux étudiants. Sans consigne technologique particulière, nous avons pu proposer des solutions et nous approprier l’outil."

Les textes de l’application ont été recueillis par Gérald Mongin et supervisés par David Chanteranne, historien et rédacteur en chef de la revue Napoléon Ier. L’application a été principalement conçue pour les plus jeunes, souvent étrangers à l’Histoire avec un grand H.

Dans le cadre du concours national du Grand Prix du Souvenir Napoléonien, dont la remise des prix s’est déroulée lundi 27 janvier au Sénat, à Paris, en présence du Prince Joachim Murat, président du Jury, le prix spécial du jury a été décerné aux deux étudiants, et même créé à leur attention.

"La version présentée est évolutive, précisent les étudiants. L’application est simple d’utilisation et nous imaginons déjà la possibilité de la décliner à d’autres personnages historiques, d’autres thèmes, d’autres époques. On pourrait miser sur la contribution des usagers ou des offices de tourisme… ou bien proposer une version en anglais, et également la vocaliser, pour qu’elle remplisse le rôle de guide audio. C’est un projet qui nous tient vraiment à cœur !"

Gérald Mongin s’adresse à eux : "Ces jeunes ont véritablement l’envie, la flamme ! Je suis très content d’avoir travaillé avec eux. Ils ont créé un couteau-suisse, dont ils pourront ensuite se servir. C’est une belle carte de visite aussi." Et d’ajouter : "Soyez fiers de votre école. L’Histoire c’est aussi ça : faire valoir d’où l’on vient."

Partager